Conseils : Comment entretenir les orchidées ?

orchidée en pot

Quand arrive le printemps, les plantes fleurissent, et c’est alors un concert de senteurs et de couleurs qui envahit les jardins. Les orchidées font partie de ces fleurs que l’on aime à regarder et admirer, encore faut-il qu’elles soient en bonne santé. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, les orchidées ne sont pas des plantes fragiles impossibles à faire fleurir. Il suffit de réunir les meilleures conditions possibles et de répéter quelques gestes d’entretien indispensables.

Même les mains les moins expertes peuvent parvenir à conserver une orchidée en parfaite santé. Découvrez d’ailleurs dans cet article tous nos conseils pour bien réaliser l’entretien de vos orchidées, quelle que soit la variété.

Les différents types d’orchidées

orchidéesIl existe en effet de nombreuses espèces d’orchidées. En fonction de la variété, il sera plus ou moins difficile de les cultiver. Parmi les orchidées les plus connues et les plus appréciées, on peut noter le Phalaenopsis, la Vanda, le Miltonia, ou encore le Cattleya.

Le Phalaenopsis

Le Phalaenopsis, par exemple, est souvent renommé « la fleur papillon », en référence à la forme que prend ses fleurs. Il en existe des jaunes pâles, des roses ou encore des fuchsias. S’accommodant très facilement aux températures intérieures comprises en 18 °C et 22 °C, les orchidées Phalaenopsis ont tout de même besoin de lumière, comme la plupart des orchidées et des fleurs en général.

Concernant l’entretien de cette variété d’orchidées, un arrosage hebdomadaire suffit. Vous pouvez régulièrement lui apporter de l’engrais, à condition que cela soit fait avec parcimonie.

La Vanda

La Vanda, elle, est une orchidée dite monopodiale, c’est-à-dire composée d’une seule tige, et ne supporte pas les températures extérieures. Privilégiez donc un endroit ensoleillé l’hiver et ombragé à 50 % l’été.

Pour procéder à l’entretien de l’orchidée Vanda, il est conseillé d’avoir recours au bassinage plutôt qu’à l’arrosage classique. Ainsi, la plante sera en mesure d’absorber l’eau dont elle a besoin, ce qui lui évitera de pourrir.

La Miltonia

L’orchidée Miltonia, de son côté, est très sensible aux rayons du soleil en été, mais en redemande en hiver. L’idéal, si vous habitez en appartement est de l’exposer plein sud.

Dans le cas où vous vivriez à la campagne ou que vous disposeriez d’un jardin, aménagez une serre, qui vous permettra de cultiver et de réaliser l’entretien de votre Miltonia dans les meilleures conditions.

Vous pouvez apporter de l’engrais en automne, et rempoter votre orchidée Miltonia au printemps, qui est la saison la plus favorable à la reprise de la plante.

Le Cattleya

Enfin, le Cattleya est une espèce d’orchidée originaire de l’Amérique latine. Ses couleurs exotiques lui confèrent un aspect jovial et chaleureux. Pour que le bouton floral puisse se développer convenablement, il est recommandé de veiller à ce que la température ne soit ni trop chaude, ni trop froide (entre 16 °C et 18 °C en hiver et entre 18 °C et 22 °C en été).

L’entretien du Cattleya s’effectue tous les 8 à 10 jours. Arrosez abondamment sans laisser l’eau stagner. Pour la refloraison de la plante, coupez la tige au-dessus du feuillage afin de faciliter la croissance de nouvelles pousses.

Vous l’aurez compris, les orchidées nécessitent un entretien rigoureux. Alors, si vous aussi vous souhaitez décorer votre intérieur, vous connaissez désormais les quelques astuces simples qui permettent de garder vos orchidées en bonne santé tout au long de l’année. Pour connaître les conditions d’entretien des autres espèces d’orchidées, rendez-vous sur le site plantes-botanique.org.