Astuces pour couper une orchidée après sa floraison

Astuces couper une orchidée

Il n’y a rien de plus magique que de voir fleurir une orchidée. Cette plante majestueuse fleurit au moins deux fois par an, et au minimum deux mois après que la dernière fleur se fane. Cependant, il existe quelques astuces pour favoriser la floraison. Il s’agit de couper la tige fanée. Mais comment procéder ?

Couper la tige pour stimuler la floraison !

La coupe concerne toutes les orchidées ayant déjà fleuri deux fois de suite. Cela permet d’aider à obtenir rapidement une nouvelle formation de tige, pour accélérer la floraison. Mais avant de commencer, attendez au minimum trois jours afin que la hampe florale soit parfaitement fanée et desséchée. Ensuite, coupez au-dessus du 2e ou 3e nœud la tige, dans le cas d’une Phalaenopsis. Pour les autres espèces d’orchidées, laissez environ 2 à 3 cm après la taille.

Attention ! Les orchidées sont des plantes très sensibles aux bactéries et aux autres maladies. Pour les protéger, utilisez toujours des matériels désinfectés (comme les ciseaux, des sécateurs…) en les brulant ou en les nettoyant avec de l’alcool ! Pour les orchidées rares comme l’orchidée singe, la floraison se fait seulement du printemps à l’automne.

Les autres entretiens indispensables !

Pour stimuler sa floraison, l’orchidée a besoin de lumière, beaucoup de lumière. Toutefois, ne l’exposez pas au soleil. En effet, elle doit être placée dans un lieu ayant une température ambiante entre 15 à 20°C. Ainsi, mettez-la à côté de la fenêtre si c’est une plante d’intérieur. Si vous préférez la mettre sur le balcon ou dans le jardin, choisissez un endroit ombragé.

Ensuite, la fertilisation du sol est très importante. Tous les 10 jours, ajoutez la dose d’engrais nécessaire pour que vos plantes fleurissent rapidement. En hiver, réduisez la fréquence en apportant de l’engrais une fois par mois au plus. Pour l’orchidée sauvage, elles n’aiment pas trop l’humidité !!!

Et enfin, arrosez vos orchidées à un intervalle régulier, entre 1 à 2 fois par semaine. Cependant, ne noyez pas les racines, parce que cela risque de les pourrir. Et surtout, autant que possible, évitez l’eau du robinet, car elle contient une forte dose de calcaire. Préférez plutôt l’eau de pluie ou l’eau des puits.

Bons conseils !

Si vous deviez arroser avec l’eau du robinet, ajoutez un peu de vinaigre pour neutraliser le calcaire ! C’est une technique très efficace. Attention ! Certaines espèces d’orchidée sauvage n’aiment pas l’humidité, donc prenez garde !

À part les entretiens de base, le rempotage est également recommandé, au moins tous les deux ans. Vous pourrez utiliser le même pot, mais à condition de bien nettoyer et d’enlever le reste de terreaux ou de calcaire à l’intérieur.